Conseil & Ingénierie financière  Gestion d  Intermédiation boursière  Bourse en ligne  Capital investissement  Conseil & Courtage en Assurance
UPLINE / Nos métiers / Gestion d'actifs / OPCVM / Focus Produit

Gestion d'actifs

Focus Produit

OPCVM CONTRACTUELS, DES SOLUTIONS DE PLACEMENT ENCORE MECONNUES

Une entrée en la matière…

Les OPCVM Contractuels sont des produits de placement qui permettent aux investisseurs de fructifier leurs avoirs sur les marchés financiers tout en alliant maitrise des risques et visibilité sur la rentabilité. Ces fonds sont agréés selon un processus très rigoureux par le gendarme de place financière marocaine à savoir le Conseil Déontologique des Valeurs Mobilières (CDVM). Ils sont gérés par des professionnels de la gestion d’actifs (gérants) qui eux-mêmes répondent à des exigences organisationnelles et techniques très encadrées édictées par le même CDVM.

Autrement dit, les OPCVM Contractuels ont pour objectif d’atteindre, à l'expiration d'une période déterminée, un montant final ainsi que de procurer, le cas échéant, une performance déterminée par l'application mécanique d'une formule de calcul prédéfinie. Cette formule repose notamment sur des paniers d’indices ou d’actions.

Ces produits imposent généralement aux investisseurs de souscrire sur une période de temps limitée (quelques semaines), de s’engager à rester investi dans le fonds sur une durée bien déterminée (échéance), ou encore de placer un montant minimum, ceci pour bénéficier en contrepartie des avantages contractuels offerts par l’OPCVM. Ces derniers portent essentiellement soit sur la protection seule du capital investi, soit sur cette dernière couplée à un rendement minimum. Il est cependant important de préciser que ces contraintes ne sont pas faites pour gêner l’investisseur mais sont les prérequis minimums pour permettre au gérant de structurer le fonds de manière optimale et de garantir ainsi à l’échéance les clauses contractuelles convenues.

La cible…

Bien que destinés à tout type d’investisseurs depuis leur lancement en 2007, les OPCVM Contractuels trouvent plus d’échos auprès des particuliers qui recherchent en priorité une sécurité du capital investi. En effet, les personnes physiques étant généralement moins averties que les institutionnels en matière de maitrise des risques et complexité des marchés financiers, elles trouvent là des solutions de placement qui répondent à la contrainte de préservation du capital par le biais d’une garantie et une rémunération additionnelle éventuelle qui dépendra alors des choix d’allocations offertes par le gérant.

Principe de construction des OPCVM Contractuels

Ces OPCVM permettent de récupérer à une échéance prédéterminée l’intégralité ou une partie du capital initialement investi augmentée d’une performance finale définie dans une formule.

Par conséquent, ils sont généralement composés de deux éléments :

  • une composante obligataire, afin de garantir totalement ou partiellement, à l'échéance, le capital investi,
  • une composante en produits "à risque" qui reproduit la formule de calcul et assure la performance finale. Sa valeur fluctue au cours de la durée du placement initialement arrêtée en fonction de l’évolution des composants du panier (indice, actions…) et de divers paramètres (taux, volatilité…).

Mode de fonctionnement pratique

Les OPCVM Contractuels fonctionnement et répondent aux mêmes exigences que les autres catégories d’OPCVM en matière de ratios réglementaires, contrôles dépositaire, certification des comptes par un commissaire aux comptes, publications des rapports semestriels et annuels…. La principale différence est qu’ils sont construits dans la perspective d’un placement jusqu’à la date d’échéance. Il est donc fortement recommandé de ne souscrire à ce type d’OPCVM que si l’investisseur est en mesure de rester dans le fonds jusqu’à cette date. S’il est amené à racheter son placement avant la date d’échéance, la valeur liquidative du fonds qui servira de référence à son rachat sera fonction des paramètres de marché applicables à ce moment-là et pourra donc être différente (supérieure ou inférieure) à celle qui prévaudrait en appliquant la formule initiale.

Que se passe-t-il si le souscripteur ne respecte pas les conditions de placement dans l’OPCVM Contractuel ?

Une fois la souscription effectuée et en cas de force majeure qui lui est propre, l’investisseur reste toujours libre de racheter son placement avant ou après la date d’échéance, auquel cas il perdra alors tout bénéfice des clauses contractuelles en s’exposant aux aléas des marchés et sera éventuellement assujetti à payer une commission de rachat majorée. Ce dispositif est justifié d’une part par l’équité entre les porteurs de parts qui ne doivent pas être pénalisés par la sortie anticipée de l’un d’eux et d’autre part pour ne pas perturber le montage du fonds qui devra alors faire face à des liquidations de positions pour honorer le rachat. Ceci reste valable en cas de rachat au-delà de la date d’échéance du fonds car ce dernier n’aura plus en portefeuille les actifs qui le composaient et qui permettaient d’offrir les garanties et rémunération initialement convenues.

La bourse aujourd’hui